Appréhender le réel autrement​

Énoncé Artistique

Sensible aux états de métamorphoses rares et précieux qu’offrent à la fois l’art et l’expérience humaine, l’artiste et chorégraphe Aurélie Pedron propose des rencontres toujours renouvelées, qui jouent sur la temporalité et établissent une étroite intimité entre le lieu, le performeur et le spectateur. Troublant nos certitudes, la créatrice tend la main vers l’autre pour laisser en lui une empreinte parfois imperceptible de prime abord, mais durable. Fondée en 2013, sa compagnie Lilith & Cie se consacre à la recherche, à la création et à la diffusion d’œuvres au croisement de la performance, de la chorégraphie et de l’installation. Les productions de Lilith & Cie bousculent les conventions associées au spectacle pour nous amener à appréhender le réel autrement. Parallèlement, la compagnie mène des projets de création avec des jeunes marginaux ou marginalisés, dans un souci de partage, d’inclusion et d’éthique sociale.

Aurélie Pedron

Aurélie Pedron réalise en début de carrière, 11 vidéos d’art diffusées dans 17 pays. Elle entreprend par la suite une maîtrise en création à l’UQAM avant d’investir l’espace et le corps vivant avec quelques solos et les pièces CHAIR (2011) et CORPS CAVERNEUX ( Coproduit par Danse-Cité, 2013). Avec la création de Lilith & Cie en 2013, elle invente les lieux mêmes de ses œuvres installatives, où elle utilise le corps des performeurs comme passeurs de sens, révélateur d’images invisibles. ENTRE (présenté par Tangente, 2014), nanoperformance pour un spectateur à la fois, sera pour la compagnie une œuvre phare, qui vaut à la chorégraphe le Prix DÉCOUVERTE de la danse de Montréal 2015. En 2016, avec le soutien de Danse-Cité, elle présente LA LOBA, un parcours chorégraphique constitué de 12 installations vivantes dans l’ancien Institut des sourdes-muettes de Montréal. Parallèlement, Aurélie Pedron entreprend des projets auprès de jeunes marginalisés avec lesquels elle conçoit les microperformances RÛE et MARGE (2014-2015), avec l’appui de DARE DARE, centre de diffusion d’art multidisciplinaire à Montréal, suivies d’INDEEP, présentée en 2016 et 2017, une performance de 10 heures pour 10 de jeunes à l’aveugle. Lilith & Cie est soutenue par le Conseil des arts de Montréal, le Conseil des arts et des lettres du Québec et le Conseil des arts du Canada. Aurélie Pedron est artiste associée à Diagramme-gestion culturelle.

Lilith dans l’Histoire

Selon la légende, Lilith était la première femme d’Adam. Bannie du jardin d’Éden pour lui avoir tenu tête, occultée de l’Histoire, Lilith a été démonisée et associée aux ténèbres. Les diverses étymologies de son nom (en hébreu et en langue sumérienne) renvoient à la nuit et au vent. Sous les auspices de cette insoumise, femme de l’ombre, oiseau nocturne ou déesse immatérielle du vent, Lilith & Cie invite à reprendre possession du corps, à appréhender l’indicible et à aller au-delà des perceptions.