Aller en dessous de la surface des choses

Énoncé Artistique

Fondée en 2013, Lilith & Cie se consacre à la recherche, la création et la diffusion des œuvres de la directrice artistique et chorégraphe Aurélie Pedron, dont les propositions se situent au croisement de la performance, de la chorégraphie et de l’installation. Son mandat premier est de créer des espaces qui réinventent les possibilités de relations, faisant expérimenter autrement les notions d’ensembles et d’interdépendances.

Le mouvement s’incarne dans les corps, ainsi que dans les idées et les actions ou réactions en chaîne du groupe de personnes (performeur·euses et spectateur·rices) qui constitue l’œuvre. Comprendre comment s’opèrent ces mouvements et construire des systèmes de régulation est, pour Aurélie, la manière de chorégraphier. L’œuvre devient un système structuré pour qu’il « tienne » par lui-même.

La pratique de la chorégraphe réfléchit le corps personnel et le corps collectif. Au cœur de ses préoccupations : la présence, la rencontre et la différence (sociale, culturelle ou autre). L’inclusion de personnes ayant des parcours de vie hors du standard normatif de la société occidentale est un des éléments fondateurs de la compagnie qui souhaite participer activement à l’amélioration de la société dans son ensemble.

Aurélie Pedron

Photo : Jean François Paré

Avec la création de Lilith & Cie en 2013, Aurélie Pedron invente les lieux mêmes de ses œuvres installatives, où les corps des performeur·euses deviennent passeurs de sens et révèlent des images invisibles. ENTRE (présenté par Tangente, 2014), nanoperformance pour un spectateur à la fois, sera une œuvre phare pour la compagnie, qui vaut à la chorégraphe le Prix de la danse de Montréal, catégorie révélation. En 2016, avec le soutien de Danse-Cité, elle crée LA LOBA, un parcours chorégraphique de 12 installations vivantes dans l’ancien Institut des sourdes-muettes de Montréal. ANTICHAMBRE,  une œuvre immersive où le mouvement est au cœur de la sensation du·de la spectateur·rice, est présentée à l’Agora de la Danse en 2019. INVISIBLE qui se déroule sur 72 heures, a été de la programmation du OFFTA en 2022, présentée en coproduction avec Montréal Danse et Danse-Cité.

Parallèlement, dans un souci d’éthique sociale et d’inclusion, Aurélie Pedron collabore avec de jeunes marginalisé·es ou qui se définissent en marge de la société. Elle conçoit avec eux les microperformances RÛE et MARGE (2014-2015), avec l’appui de DARE-DARE, centre de diffusion d’art multidisciplinaire à Montréal. INDEEP (2016), performance de 10 heures pour 10 jeunes à l’aveugle, offre une performance transformatrice fascinante et interroge notre regard face à un corps social, sans repères ni codes connus. DANS LE CŒUR DU HÉRON, qui devait être diffusée au OFFTA en 2020, a été créée en collaboration avec Simiuni Nauya, sculpteur inuit, et a finalement été présentée au Musée d’art de Rouyn-Noranda en 2021.

Lilith & Cie est soutenue par le Conseil des arts de Montréal, le Conseil des arts et des lettres du Québec et le Conseil des arts du Canada.

Lilith dans l’Histoire

Les diverses étymologies de son nom (en hébreu et en langue sumérienne) renvoient à la nuit et au vent.

« Lilith, la nuit. Figure objectivée de l’inaccomplie, autrement dit l’inconscient dont l’homme renverrait l’existence sous la forme d’un personnage féminin dans la nuit des temps, alors qu’il la porte, en fait, dans la nuit de son intériorité. » Annick de Souzenelle

Sous les auspices de cette archétype, qui nous renvoie aux profondeurs, Lilith & Cie invite à appréhender l’indicible et à aller au-delà de la surface des choses.